Quand l'utilisation d'Internet et des technolologies devient un problème

 

Le 30 novembre 2015, Internet comptait plus de 3,3 milliards d'usagers à travers le monde. En Amérique du Nord, 88% de la population utilise Internet, ce qui représente 314 millions d'usagers (www.internetworldstats.com). Force est de constater qu'avec une si grande popularité, Internet peut entraîner des difficultés chez certaines personnes. 


Cyberdépendance, dépendance à Internet, usage pathologique, abusif, excessif ou problématique d'Internet sont des appellations fréquemment utilisées pour décrire ces difficultés. Le site Cyberdependance.ca a pour objectif de fournir des informations sur les différents usages problématiques d'Internet et des nouvelles technologies, en plus de fournir des pistes de solution. 

Qu'est-ce que la cyberdépendance ?


L'usage problématique d'Internet et des nouvelles technologies, communément appelé cyberdépendance, se traduit par une utilisation persistante et récurrente des technologies ou des moyens de communications offerts par Internet qui engendre des difficultés chez l'individu. La cyberdépendance amène un sentiment de détresse et des problèmes au niveau psychologique, social ou professionnel (Caplan, 2002; Young, 1998, 2004).


Des critères sont importants à considérer lorsque l'interaction entre l'humain et la technologie devient un problème (Griffiths, 1998).

  • Prédominance : le comportement ou l'activité occupe une place prédominante.

  • Modification de l'humeur : conséquences du comportement ou de l'activité (p. ex. impression d'apaisement, d'être engourdi).

  • Tolérance : besoin d'augmenter les quantités pour obtenir les mêmes effets (p. ex. heures consacrées à l'activité, montant d'argent plus élevé pour les gageures).

  • Symptômes de manque : sensations désagréables ressenties lorsqu'il y a cessation ou réduction dans la fréquence, la durée ou la quantité (p. ex. irritabilité).

  • Conflits : p. ex. entre le milieu de travail, le réseau social, la vie familiale et l'individu.

  • Rechute : Revenir aux mêmes comportements après avoir tenté de les réduire ou de les cesser.

Contact

Vous pensez souffrir de cyberdépendance? N'hésitez pas à entreprendre une démarche en psychothérapie pour trouver des solutions et comprendre votre situation.  


Marie-Anne Sergerie, Ph.D.

Psychologue


514.502.4381

info@masergerie.com

www.masergerie.com

Lire mon blogue

Actualités

16/09/2015

Banc Public : L'impact des écrans  par Guylaine Tremblay, Télé-Québec.  


05/10/2014

Le troisième mot de Clara  et Les frontières de mes vies par Patrick Lagacé, La Presse. 


15/03/2014

Cyberdépendance: La dépendance aux médias sociaux et à la technologie mobile  par Marie-Anne Sergerie, Ph.D., psychologue, Psychologie Québec. 


22/01/2014

La cyberdépendance par Richard Martineau, Les Francs-Tireurs, Télé-Québec.


Toutes les actualités  >>

Tous droits réservés 2008-2016 © Marie-Anne Sergerie, Ph.D.